Bienvenue dans
le premier centre de formation et d’innovation en culture numérique alternative et éthique

Laurent Bastidon, président de CultureNum Productions

Le fondateur
et directeur
Laurent
Bastidon

Originaire d'Avignon, responsable médiation et formation, chargé de projets culturels, éducatifs et numériques, dirigeant associatif et gérant d’entreprise de lutte contre la fracture culturelle et numérique depuis plus de 20 ans, j’ai pu proposer mes compétences, mettre en place et développer mes services pour tous les publics, particuliers, entrepreneurs, créateurs, séniors, profils fragiles… différentes institutions culturelles (cité des sciences de Paris, centre Pompidou, forum des images…), de nombreux établissements scolaires (écoles, lycées, collèges) et diverses collectivités, mairies, associations.

Pourquoi une formation en culture numérique ?

La culture numérique est une expression qui fait référence aux changements culturels produits par le développement et la diffusion des technologies numériques. Cette culture échappe à  des millions de français et pourtant son acquisition est indispensable pour faire face à tous les enjeux économiques futurs et les bouleversements numériques qui vont s’opérer. Par exemple, les Gafam (Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft) ont conquis le monde en proposant avant tout des outils culturels technologiques. Ce qui leur a permis de modifier tous nos modes de consommation. Il est donc devenu essentiel de former tous les publics aux différents aspects techniques, culturels, écologiques de ces nouveaux outils et de développer notre propre culture numérique française afin de réduire une fracture sociale, culturelle et technologique croissante. Et pour cela, nous proposons de nombreuses formations globales en culture numérique qui permettront de devenir autonome sur tout outil connecté.

Pourquoi un modèle économique alternatif aux startups ?

Pour proposer des alternatives culturelles numériques dans tous les secteurs de notre économie et ainsi développer, dynamiser notre activité locale, créer de nouveaux emplois d’avenir, préserver notre modèle social, notre exception culturelle face aux géants de la Silicon Valley. Actuellement plus de 90% des startups ne dépassent pas le cap des 3 ans et les plus grands économistes américains, eux-mêmes, remettent de plus en plus en question ce système peu viable à long terme. Il est donc devenu fondamental et urgent de proposer un nouveau modèle économique 100% gagnant pour les entrepreneurs, indépendants, citoyens et pouvoirs publics, fondé sur un autre système de financement plus équitable.

Pourquoi éthique ?

Pour apprendre aux différents publics à utiliser ces nouvelles technologies de manière plus écologique, pour développer également un slow web sur le modèle du slow food, des circuits courts et de l’agriculture biologique afin de diffuser des logiciels libres novateurs accessibles au plus grand nombre, pour proposer des solutions numériques écologiques à tous les niveaux (écoconception, matériels, logiciels, hébergements, datacenters… ) et pour réduire la pollution numérique croissante, favoriser les énergies renouvelables.